logo idealwine 2018
loader
Achat direct
Château Canon la Gaffelière 1er Grand Cru Classé B  1993 - Lot de 2 Bouteilles

Château Canon la Gaffelière 1er Grand Cru Classé B 1993

Un saint-émilion complexe, structuré et concentré, parfait pour accompagner une pièce de viande rouge ou certains fromages.

  • 90
  • Prix à l'unité : 45
  • En stock
    Livraison (standard) estimée entre le 23/12/19 et le 26/12/19

Une gamme de vins sélectionnée avec passion par notre équipe

Les vins sont stockés à température et hygrométrie contrôlées

Description du lot : Château Canon la Gaffelière 1er Grand Cru Classé B 1993

Caractéristiques du lot

  • Quantité 2 Bouteilles
  • Niveau :2 Normal
  • Etiquette : 2 Etiq marquée, 1 Etiq griffée
  • Provenance : Particulier
  • TVA récupérable : Non
  • Caisse bois d'origine : Non
  • Capsule Représentative de Droit (CRD) : non
  • Pourcentage alcool : 12.50 %

Informations relatives au vin

  • Pays / Region : Bordeaux
  • Appellation / Vin : Saint-Émilion Grand Cru
  • Classement : 1er Grand Cru Classé B
  • Propriétaire : Comtes Von Neipperg
  • Millesime : 1993
  • Couleur : Rouge
  • Encepagement : 55% Merlot, 40% Cabernet franc, 5% Cabernet Sauvignon
  • Apogée : à boire
  • Température de service : 16

Présentation du domaine et de la cuvée

  • Viticulture : Biologique
  • Superficie : 19
  • Production : 65000 bouteilles
  • Intensité du vin : Classique
  • Arôme dominant du vin : Fruits noirs
  • Occasion de dégustation : Vin de gastronomie
  • Les vins de Canon La Gaffelière sont souvent qualifiés de « chaleureux », une vertu à laquelle la personnalité affable et sympathique du propriétaire n'est certainement pas étrangère. Ils déclinent une remarquable palette aromatique allant des fruits rouges au pain grillé, en passant par la prune, la cannelle et les épices, et nécessitent entre dix et quinze années de cave pour s'épanouir pleinement.

    Animée d'une véritable passion pour l'univers du vin depuis le XIIIème siècle, la famille Niepperg, issue de l'aristocratie allemande, décide en 1971 de s'installer sur les terres de prédilection de l'illustre nectar, dans le Bordelais. Elle rachète ainsi Château Canon La Gaffelière, ainsi que plusieurs autres crus à Saint-Emilion, dont La Mondotte et Clos de l'Oratoire. Si le XXème siècle a marqué une longue période difficile pour le domaine, avec des vins souvent jugés trop maigres, l'arrivée de Stephan von Niepperg, le fils du repreneur, comme responsable en 1984, a suscité un sérieux bond qualitatif, constaté à partir du millésime 1988 seulement, car il aura fallu trois ans pour ressusciter le sol et la vigne, et instaurer de nouvelles méthodes de travail : utilisation d'engrais exclusivement organiques, rendements modérés, vendanges manuelles, usage renforcé du bois neuf (jusqu'à 100% selon les années) et création d'un Second Vin pour pouvoir déclasser les raisins indignes d'entrer dans la cuvée principale. Autant de pratiques jusqu'alors étrangères au cru, ce qui explique aisément la qualité très moyenne de la production antérieure. Cette véritable renaissance s'est bel et bien confirmée avec les deux millésimes suivants, puis avec des 1992, 1993 et 1997 singulièrement réussis, de quoi propulser définitivement le domaine au rang des vedettes de Saint-Emilion. Avec l'aide de Stéphane Derenoncourt, Stephan von Neipperg a définitivement rendu au château son prestige d'antan. Promu au rang de premier grand cru classé, certifié bio en 2014, Canon la Gaffelière a un magnifique avenir devant lui. * Les informations publiées ci-dessus présentent les caractéristiques du vin. Elles ne sont pas spécifiques au millésime.

Vous constatez un problème sur ce lot ? Signaler

Accords, apogée, conseil de degustation...

Les Notes
88/100Wine Advocate (Parker/Martin)
92/100Wine Spectator
87/100J.-M. Quarin
  • Température de service16°
  • Apogée : A boire

Commentaire(s) de dégustation
Le Canon La Gaffelière 1993, à la robe soutenue de couleur pourpre foncé, est l'un des vins les plus impressionnants du millésime. Il offre au nez de généreux arômes de fruits noirs, de terre, de prune et de réglisse, marqués de notes de fumé. Moyennement corsé et richement fruité, il est doux, étonnament mûr et bien glycériné dès l'attaque en bouche, avec une faible acidité; son fruité et sa texture masquent bien son caractère légèrement tannique. (...) Source: Robert Parker (1/97)

*Pour un envoi en France métropolitaine