Chargement

Les prix sont affichés pour une livraison en :

Vins en vente : Champagne

| 922 résultats

Champagne

La Champagne est la région la plus réputée au monde pour la production de vins effervescents, blancs et rosés. Incontournable des célébrations et fêtes aux quatre coins du globe, cette boisson culte est produite dans une aire d’appellation strictement délimitée, qui couvre un peu moins de 35.000 hectares. En 2023, 9% des vins effervescents consommés dans le monde viennent de Champagne. En valeur, ceux-ci représentent 35% de la consommation. La région est composée de 319 crus (communes), cultivés par environ 16.000 vignerons et 390 maisons (un concept champenois bien ancré). Sept cépages sont autorisés dans l’AOC. Les trois majoritaires (chardonnay, pinot noir, pinot meunier) représentent 99,7% de la surface viticole, complétés par l’arbane, le petit meslier, le pinot blanc et le pinot gris. Les principales sous-régions sont la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs, la Côte de Sézanne et la Côte des Bar. Ces premières indications vous livrent un aperçu de l’extraordinaire diversité des champagnes existants. Plongez à leur découverte !

H
7690
H
3490
H
2016
65
H
42
H
2009
150
H
2006
170
H
2007
475
H
2005
430
H
4750
H
43
H
2007
110
H
2009
95
H
36
H
2013
82
H
2015
6350
H
2006
199
H
2004
105
H
49
H
2010
105
H
2012
53

L’histoire des vins de Champagne

Aujourd’hui, le champagne est un vin effervescent protégé par son AOC depuis 1936. Seule la région Champagne peut produire un vin portant le nom de Champagne, et ce, dans le monde entier. Historiquement pourtant, cette région a commencé par produire des vins tranquilles, qui jouissent rapidement d'une grande renommée ; dès le XIIe siècle, la réputation des vins de Champagne dépasse les frontières nationales. Si l'effervescence des vins est connue depuis longtemps, elle constitue un phénomène qui n’est régulier, ni compris, ni recherché durant le Moyen Age. Elle n’est d'ailleurs pas propre aux vins de Champagne. On attribue cette invention des vins effervescents au moine bénédictin Dom Pérignon, vers 1663, sans que cette paternité ait pu être réellement établie sur le plan historique. En effet, à la même période, on trouve des traces d’écrits mentionnant, en Angleterre, la présence de vins provenant de Champagne, dont l’effervescence résulte de l’adjonction de sucres dans le vin mis en bouteille, opération qui a contribué à lancer une seconde fermentation. Le perfectionnement de la méthode est en réalité le fruit d'un travail collectif de différents vignerons champenois qui ont tenté de maîtriser l'effervescence, et d’en améliorer la qualité. C'est surtout dans les années 1670-1690 que naissent réellement les effervescents de Champagne, par une technique de vinification spécifique, en conservant le vin plusieurs mois puis en le mettant en bouteilles pour attendre que se déclenche la seconde fermentation (si le niveau de sucre le permet). Il fallut un bon siècle d'expérimentations pour améliorer ce procédé encore aléatoire et imparfaitement maîtrisé, grâce au bouchage des bouteilles au liège, à l’aide d’une ficelle en lin, puis en fer, au choix de bouteilles plus résistantes, et à celui de la date de tirage. C'est ainsi que progressivement, la méthode champenoise s’est affinée. Quoi qu'il en soit, depuis le XVIIIe siècle, le champagne est un vin très recherché et associé aux moments festifs.

H
2016
80
H
2016
79
9785 par 2 | -5%
H
2014
103
H
2016
88
H
2018
148
H
2018
72
H
80
H
45
H
2017
86
H
2019
56
H
2014
145
H
72
H
80
H
43
H
39
H
66
H
33
H
85
H
55
H
2019
76
H
2018
76
H
2016
145
H
2015
120
H
2012
335
H
2012
150
H
690
5211 par 6 | -10%
H
2016
5790
H
2010
8050
H
46
H
2015
52
H
2014
50
H
138
H
63
H
2009
87
H
92
H
46
H
39
H
53
H
47
Bientôt disponible
H
175
H
80
H
2014
75
H
2010
85
H
450
H
75
H
220
H
36
H
60
H
650
H
118
H
325
H
54
H
2010
72
H
95
H
390
H
45
H
2015
120
H
102
H
270
H
48

Les crus de Champagne

Le vignoble champenois s'étend sur une superficie d'environ 35 000 hectares, répartis sur le département de la Marne, l'Aube, l'Aisne et la Seine-et-Marne et Haute-Marne. L’AOC Champagne comporte de nombreux crus (au nombre de 319). Parmi ceux-là, 44 sont classés « premier cru » et 17 « grand cru ». Certains grands crus, à l’image du Mesnil-sur-Oger (Salon), Aÿ (Bollinger), Avize (Selosse), Ambonnay, Bouzy ou Verzenay, sont mondialement connus.

 

Climat et terroir en Champagne

Région viticole la plus septentrionale de France, la Champagne profite d’un climat continental frais. Les conditions sont difficiles pour la viticulture, les vignerons étant régulièrement confrontés aux épisodes de gel hivernal, aux gelées printanières, à la pluie et aux journées nuageuses. Lors des années chaudes, de plus en plus fréquentes avec le réchauffement climatique, les raisins parviennent à une parfaite maturité, conservant une grande acidité et peu de sucre. C’est donc une région idéale pour la production de vins effervescents, avec des teneurs en alcool avoisinant les 12°.

Les vignes sont essentiellement plantées en coteau, d’une part pour limiter l’impact du gel, et d’autre part pour favoriser l’exposition au soleil. Le terroir typique en Champagne est la craie. Il existe d’ailleurs des kilomètres de galeries, les crayères, sous les villes de Reims et Epernay. Les champagnes des grandes maisons et vignerons y vieillissent durant de nombreux mois. Cette craie permet un bon drainage de l’eau, tout en étant capable de suffisamment la capter pour pallier les périodes de sécheresse.

 

Les sept cépages autorisés en Champagne

L’AOC Champagne compte dans son cahier des charges sept cépages autorisés. Les trois cépages majoritaires sont le chardonnay, le pinot noir et le pinot meunier. Eux seuls couvrent 99,7% de la surface plantée. Les 0,3% restants sont cultivés de petit meslier, d’arbane, de pinot blanc et de pinot gris.

Depuis 2023 et pour une durée expérimentale de 10 ans, le cépage hybride Voltis est également autorisé. Résistant aux champignons (mildiou et oïdium), le cépage voltis représente une solution intéressante pour pallier les méfaits du réchauffement climatique. Pour l’instant, peu de maisons l’utilisent. Drappier a décidé de conduire des expérimentations sur 5% de son vignoble en 2023. Une dégustation à l’aveugle du Comité Champagne en octobre 2023 a révélé que ce cépage était bien noté. Quel sera donc l’avenir des assemblages champenois ?

 

Une démarche durable ambitieuse

La Champagne œuvre depuis plusieurs décennies à une agriculture plus durable. La réalisation d’un bilan carbone dès 2003 en est la preuve. Réduction des engrais et pesticides, nombreux labels bio, biodynamiques, champagnes natures sont des exemples concrets d’actions menées au sein de l’AOC, tant par les vignerons que par les maisons.

D’importants moyens en recherche et développement sont mis en oeuvre afin de réduire également le poids de la bouteille de Champagne. Ainsi en 2010, le CIVC a décidé d’un nouveau standard de bouteille, en passant de 900 à 835 grammes (soit une diminution de 65g).

 

Maisons et vignerons en Champagne

En 2023, on compte en champagne près de 390 maisons et 16.000 vignerons. Le champagne est donc produit aussi bien par de grandes marques achetant une partie (ou la totalité) de leurs raisins à d'autres vignerons, que des récoltants-manipulants - des vignerons qui produisent leurs propres raisins et les vinifient eux-mêmes -, ainsi que des récoltants-coopérateurs - qui livrent leurs raisins à des coopératives. Le paysage viticole champenois est donc très divers avec de multiples acteurs, oeuvrant tous à un but : la renommée de l’AOC Champagne.

 

L’art de l’assemblage et le dosage

Le plus souvent, le champagne est le fruit d'un assemblage de cépages blancs et noirs, mais la Champagne produit également du « blanc de noirs » (issus uniquement de cépages noirs comme le pinot noir et le pinot meunier), du « blanc de blancs » (issus uniquement de cépages blancs, généralement le chardonnay), ainsi que des champagnes rosés (de saignée ou d'assemblage).

Le dosage est également un élément différenciant selon les cuvées : il s'agit de la liqueur de dosage (ou d'expédition) que l'on ajoute au champagne juste après le dégorgement – opération qui consiste à retirer le dépôt présent dans la bouteille - et avant le bouchage définitif, en vue de son expédition. Cette liqueur est issue d'un mélange de sucre de canne et de vin de réserve, la teneur exacte de cette liqueur étant propre à chaque maison, et souvent conservée secrète. Selon la quantité de sucre présent dans la bouteille à l’issue de cette opération, on obtient différents types de cuvées :

-          Nature / zéro dosage : champagne sans aucune adjonction de sucre

-          Brut : dosage compris entre 6 et 12 grammes de sucre par litre

-          Extra dry : dosage compris entre 12 et 17 grammes de sucre par litre

-          Sec : dosage compris entre 17 et 32 grammes de sucre par litre

-          Demi-sec : dosage compris entre 32 et 50 grammes de sucre par litre

-          Doux : dosage supérieur à 50 grammes de sucre par litre

Si les champagnes doux étaient à la mode jusqu’aux années 1950-1960, le champagne étant alors apprécié au dessert, la tendance est à une nette diminution de la teneur en sucre, afin de préserver la pureté du champagne.

Champagne millésimé ou brut sans année ?

Les champagnes millésimés sont élaborés uniquement à partir de raisins provenant de la récolte d'une seule année, tandis que les autres (brut sans année ou non millésimé) sont issus majoritairement de l'année en cours, mais sont complétés par des vins de réserve issus de millésimes antérieurs.

iDealwine a historiquement construit des liens très forts avec les maisons et producteurs de champagne, leurs cuvées étant commercialisées depuis la création du site. Des partenariats solides ont été noués avec des champagnes de vignerons comme Francis Boulard, Olivier Horiot, Bedel, Chartogne-Taillet, Bérêche ou des signatures pointues telles que Drappier, Jacquesson, De Sousa. iDealwine compte aussi dans son réseau des maisons de renommée mondiale, à l'instar de Bollinger, Pol Roger, Taittinger, Ruinart, Roederer, Philipponnat...

 

Le champagne rosé

Elaboré selon la méthode de la saignée, ou bien celle de l'assemblage, le champagne rosé est de plus en plus en vogue, en France comme à l'étranger.

La Champagne est la seule région française où l'on peut faire du rosé d'assemblage, c'est-à-dire assembler un vin blanc clair (avant prise de mousse donc) avec 5 à 20% de vin rouge champenois. Ce type de rosé est généralement assez léger. Cette méthode est la plus répandue en Champagne, mais il est nécessaire pour qu'elle soit qualitative, d'utiliser du vin rouge de qualité. Les champagnes d'assemblage sont généralement faiblement colorés et délicats à la dégustation.

Mais il existe également des rosés de saignée, élaborés selon la technique traditionnelle du rosé, c'est-à-dire en laissant macérer les raisins (avec les peaux des raisins rouges) jusqu'à ce qu'il se colorent selon l'intensité voulue (autour d'une dizaine d'heures). La peau des baies pigmente le jus et l'enrichit également en composant aromatique et en vinosité. Ce type de champagne est généralement plus puissant et plus vineux que les rosés d'assemblage. La plupart des producteurs de champagne élaborent au moins une cuvée de champagne rosé. Comme les vins tranquilles rosés, le champagne rosé est de plus en plus à la mode et présente une dynamique de croissance continue depuis quelques décennies.

Les champagnes rosés sont à recommander dans différentes occasions : les rosés d'assemblage de style léger peuvent se déguster à l'apéritif ou pour accompagner des grillades, des salades composées ou des poissons par exemple, tandis que les champagnes rosés de saignée, plus puissants, accompagneront plus volontiers des mets de puissance intermédiaire, comme les viandes blanches, voire même, pour les plus vineux d'entre eux, des viandes comme le canard, le veau ou le bœuf, ou encore des plats orientaux comme le tajine. iDealwine propose une grande variété de champagnes rosés, allant des plus légers et élégants comme le brut rosé de Ruinart, aux plus puissants, comme le rosé de saignée d'Olivier Horiot.

 

Le champagne blanc de blancs

Un champagne « blanc de blancs » provient obligatoirement de raisins blancs. Dans la grande majorité des cas, le cépage utilisé est le chardonnay, mais il peut aussi s'agir d'arbane, de petit meslier ou de pinot blanc. Les champagnes blanc de blancs sont produits dans toutes les régions de l'AOC Champagne, mais ils le sont le plus souvent sur la côte des Blancs, notamment dans les communes de Cramant, Le Mesnil-sur-Oger, Avize et Oger, réputées pour la qualité de leur terroir calcaire. Le chardonnay ne représente qu'un tiers environ de l'encépagement de la région et sert souvent dans les assemblages avec du pinot noir et/ou pinot meunier. Les cuvées de blanc de blancs sont donc relativement rares. S'agissant le plus souvent de cuvées 100% chardonnay, ces champagnes se révèlent très fins et délicats, harmonieux, frais et offrant de belles minéralités.

Les champagnes blanc de blancs se dégustent idéalement à l'apéritif, ou pour accompagner des mets délicats, notamment iodés (poissons, fruits de mer et crustacés). Certains, notamment ceux élevés en fûts, comme la Cuvée des Caudalies de De Sousa, peuvent aussi très bien accompagner des plats de volailles. iDealwine propose de très beaux champagnes blanc de blancs, issus des plus grands terroirs de chardonnay. Les cuvées signées d'Agrapart, Francis Boulard, Pol Roger, Roederer, Laherte, ou Larmandier-Bernier sont des valeurs sûres.

 

Le champagne blanc de noirs

Un champagne blanc de noirs est issu à 100% de raisins noirs, donc soit de pinot noir soit de pinot meunier. Un blanc de noirs est généralement plus vineux, dotés d’arômes de fruits rouges et noirs prononcés. Ces champagnes accompagnent parfaitement des plats gastronomiques (plutôt qu’un apéritif). Les blanc de noirs les plus réputés, disponibles sur iDealwine sont les champagnes premier cru nature de Larmandier-Bernier, le franc de pied de Roger Coulon, absolue terre d’Elise Dechannes, Quintessence de Franck Pascal, Largillier de Jérôme Coessens…

 

Petits prix en Champagne

Les champagnes de vignerons, plus confidentiels, mais aussi les cuvées de champagne brut sans année des grandes maisons offrent souvent de bons rapports qualité-prix. En effet, les champagnes ne sont pas forcément plus onéreux que les vins, il est possible de trouver de bons champagnes à moins de 30€ et d’excellentes cuvées à moins de 50€. Pour bénéficier des meilleurs rapports qualité-prix, il faut généralement plutôt s'orienter vers des champagnes de vignerons (récoltant-manipulant), plus confidentiels, mais aussi vers les BSA (brut sans année) des grandes marques de champagne : le blanc de noirs de Brigandat, la cuvée Jeanne premier cru de Bergeronneau, Carte d’or de Drappier, le brut de Delamotte, le grand cru de Pierre Moncuit, le grand cru de Pehu Simonet. Toutes ces cuvées offrent des rapports qualité-prix intéressants (moins de 40€) et sont disponibles sur iDealwine ! L’équipe des acheteurs d’iDealwine a noué des partenariats directs avec près de 70 producteurs de champagne, présentés sur le site à prix propriété, à des tarifs avantageux. De plus, iDealwine propose des prix réduits selon la quantité de bouteilles achetées et même un programme de fidélité, qui permet de cumuler des points à chaque achat de champagne issu l'un des domaines partenaires d'iDealwine, ces points étant ensuite convertibles en bon d'achat. Un programme avantageux, qui de bénéficier de prix attractifs lors de vos achats de champagne.

 

Cuvée prestige en Champagne

De nombreuses grandes marques de champagne, mais aussi des vignerons indépendants élaborent une cuvée prestige de champagne. Ces cuvées sont élaborées avec les plus grands soins, à partir des meilleurs terroirs de Champagne (généralement des grands crus) et souvent produites en quantités très limitées. Il n'y a pas de règle, chaque producteur de champagne choisit sa propre méthode s'il souhaite élaborer une grande cuvée, du moment que la qualité, la rareté et l'aspect prestigieux sont au rendez-vous. Souvent, ces champagnes sont millésimés et longuement vieillis, même si là encore, chaque maison applique ses méthodes. Grâce à sa double activité - vente aux enchères on-line et e-caviste -, iDealwine est indéniablement l’un des fournisseurs les mieux achalandés en cuvées prestige de Champagne. Les cuvées les plus rares et disponibles dans de très vieux et grands millésimes sont régulièrement proposées aux enchères (Salon, Krug, Selosse). Par ailleurs, le site propose également, dans la section caviste, les cuvées prestige en direct des grandes maisons : Plénitude de Dom Pérignon, Cristal de Roederer, R.D de Bollinger, Comtes de Champagne de Taittinger, Winston Churchill de Pol Roger, Clos Saint-Hilaire de Billecart-Salmon, Amour de Deutz, La Grande Dame de Veuve Clicquot, Clos des Goisses de Philipponat, Dom Ruinart, Grand Siècle de Laurent Perrier, Grande Sendrée de Drappier, Blanc des millénaires de Charles Heidsieck, Château d’Avize de Leclerc-Briant, Caudalies de Sousa, 746 de Jacquesson, Argonne d’Henri Giraud… iDealwine propose également les grands champagnes de vignerons : les Chétillons de Pierre Peters, Les Longues Violes de Georges Laval, La Closerie de Jérôme Prévost, Latitude de Larmandier-Bernier, Aurélien Lurquin, Romain Hénin, Cédric Bouchard, Emmanuel Brochet, Expérience d'Agrapart, Comme Autrefois de Bedel, Philippe Lancelot, Olivier Horiot, Pierre Paillard… Toujours à la quête de nouveautés, nos acheteurs s’attèlent à identifier de nouvelles pépites dans la région champenoise.