Allocation de la semaine

Michel Couvreur

Lorsque l’on parle du whisky de la maison Michel Couvreur, ce n’est pas seulement en Ecosse que l’on est transporté, mais aussi en Bourgogne, où les précieux nectars sont vieillis dans les célèbres caves, 150 mètres de galeries creusées dans le cœur de la roche. Cap sur une icône et ses whiskys, qui a révolutionné ce produit, braquant ainsi les projecteurs sur la Bourgogne et ses fûts. Acheter les vins de Michel Couvreur

Michel Couvreur

Quelques mots sur le domaine...

Autrefois producteur et négociant de vins bourguignons, Michel Couvreur prit ses quartiers en Ecosse au cours des années 1960 et étudia sérieusement les procédés de fabrication du whisky. Avec le temps, il décida de se spécialiser dans la commercialisation de whisky artisanal insolite. Il favorisa les élevages en fûts de xérès, de porto et, parfois de vin jaune. Mais la particularité de ses nectars réside en partie de sa cave située en Côte d’Or, à Bouze-lès-Beaune. Le large choix de fûts et l’alternance de ceux-ci entre espaces humides et secs permet de doter les whiskys d’une belle puissance et d’une rondeur harmonieuse. De ce pont entre l’Ecosse et la Bourgogne sont nés de véritables pépites, de l’art et de l’élégance à l’état pur.
En 2013, Michel Couvreur décède à l’âge de 85 ans, cédant sa place à son gendre Cyril Deschamps, épaulé par le maître de chai Jean-Arnaud Frantzen. Deux femmes font également partie de la grande transmission de cet art : Marthe, la femme de Michel, et leur fille Alexandra. Tous perpétuent la philosophie familiale « Virtute et Opera ». Force et Travail.

Lire l'article du blog sur Michel Couvreur

Lire la suite...

Michel Couvreur-1
Michel Couvreur-2
Michel Couvreur-3
Michel Couvreur-4

Les vins de l’Allocation de la semaine

Les Vendanges iDealwine