TRIPLE A

Triple A

Les vins labellisés Triple A


« Agricoltori, Artigiani, e Artisti », telle est la devise du mouvement Triple A, résumant à elle seule son identité et ses valeurs. Conçu en 2001 par Luca Gargano – grand collectionneur, spécialiste des rhums et PDG de Velier, importante société d’importation de vins et liqueurs italienne -, ce manifeste est né du constat qu’une grande majorité des vins produits dans le monde étaient standardisés, produits avec de plus en plus de technologies et de moins en moins d’identité propre, d’expression de leur terroir ou de la personnalité du vigneron. Des vins qu’il juge plats et manquant de complexité, d’aptitude à se bonifier dans le temps… Des vins manquant d’âme en somme.


Le manifeste de Luca Gagano énonce trois grandes qualités nécessaires aux vignerons pour produire de grands vins, résumables en trois « A » : Agriculteurs, Artisans et Artistes. Agriculteurs : cela semble aller de soi, mais ce manifeste le rappelle : pour produire un bon vin, l’essentiel du travail se fait à la vigne, qui doit être cultivée directement par le producteur et uniquement avec des interventions naturelles. Artisans : la production doit relever de l’artisanat, aussi bien dans le travail aux vignes que celui au chai, ne pas être industrialisée. Et enfin Artistes, car le vigneron peut transmettre sa sensibilité dans son vin, tout en ne perdant pas de vue la mise en avant du terroir et du raisin.


Concrètement, quelles sont les règles à suivre pour être en accord avec ce manifeste ?

  • Des sélections massales manuelles
  • Aucun produit de synthèse utilisé dans les vignes (comme pour le bio)
  • Respect des cycles naturels de la vigne
  • Récolte de raisins sains et à parfaite maturité physiologique
  • Pas d’additifs durant les vinifications
  • Utilisation minimale du soufre, uniquement autorisé à la mise en bouteilles et en faibles quantités
  • Recours aux levures indigènes uniquement
  • Pas d’interventions physiques ou chimiques (du type chaptalisation, osmose inversée…) sur le vin autre qu'un simple contrôle de la température
  • Elevages sur lies fines jusqu’à la mise en bouteille
  • Ni collage ni filtration
  • Donner la meilleure expression possible du terroir donné

En somme, on peut dire qu’il s’agit de vins nature au sens originel : avec très peu ou pas de soufre ajouté (et uniquement à la mise) et produits dans l’ensemble de manière « naturelle », c’est-à-dire sans ajout de produit de synthèse dans les vignes et aux chais, ni technique œnologique spéciale.
Plus d’informations sur le site triplea.it