Accueil > Découverte du vin > La mise en bouteille

La mise en bouteilles, une opération délicate

Opération délicate, la mise en bouteille garantit aussi la bonne conservation du vin. Résistez au charme du "home made" et laissez cela aux spécialistes…

La mise en bouteille dans les cuves du château Latour

La mise en bouteilles doit être minutieusement préparée et suivre un protocole bien précis.

Elle nécessite au préalable une stabilisation des matières colorantes du vin (par collage ou traitement au froid) ainsi qu'une stabilisation des protéines qui peuvent se précipiter en cas de variations brutales de températures (traitement à la bentonite).

Lors de la mise en bouteille, on ajoute du soufre (pour éviter l'oxydation) et on ajuste la teneur en gaz carbonique. Les mises en bouteilles s'effectuent après l'élevage, lorsque le vin est prêt. Selon les domaines, cela peut avoir lieu dès le mois de janvier ou plus tard, voire plus tôt ! (le beaujolais nouveau par exemple est mis en bouteille début novembre). Certains font plusieurs mises, en fonction des demandes.

Il y a à peine quarante ans, on mettait le vin en bouteilles barrique par barrique ; la mise durait souvent plusieurs mois, au cours desquels il continuait à évoluer, de sorte que les dernières bouteilles pouvaient être assez différentes des premières ! Aujourd’hui, grâce à des matériels de plus en plus performants, la mise en bouteilles ne dure que deux à trois semaines et intervient après une dernière homogénéisation en cuve pour être bien sûr que la dernière bouteille est rigoureusement identique à la première.

Voir aussi les articles suivants :

Les travaux de la vigne

Les travaux dans les chais

Un an dans la vigne

Ces informations sont la propriété d’iDealwine, elles sont protégées par un copyright qui en interdit la réutilisation.