Accueil > Découverte du vin > Vinification des champagnes rosés

Vinification des champagne rosés

Mystérieuses cuvées de Champagne rosé… Généralement produites en quantités infinitésimales par rapport à leurs équivalents en blanc, elles sont aujourd’hui de plus en plus recherchées. Retour sur leur procédé d’élaboration. Le champagne rosé est élaboré selon deux méthodes : par mélange de vin rouge et de vin blanc ou à partir de pinot noir uniquement.

Champagnes Bollinger

Les rosés d'assemblage :

on ajoute au vin blanc, avant la prise de mousse, une faible proportion de pinot noir vinifié en rouge (5 à 20% de Coteaux Champenois ou de Rosé des Riceys par volume). Bollinger, Ruinart, Pol Roger, Veuve Clicquot et la plupart des grandes maisons procèdent ainsi.

 

Les rosés de saignée :

cette méthode de vinification est moins courante et résulte de la macération des pinots noirs. Après égrappage, les raisins subissent une courte macération (quelques heures, une nuit au maximum). La vinification débute comme pour un vin rouge classique. Puis on saigne la cuve où macère le moût rouge. Cela donne un rosé plus tannique et plus structuré que le rosé d'assemblage. (Raymond Boulard, René Geoffroy sont deux maisons qui font ce type de vin).

Voir aussi les articles suivants

Les travaux de la vigne

Les travaux dans les chais

Un an dans la vigne

Ces informations sont la propriété d’iDealwine, elles sont protégées par un copyright qui en interdit la réutilisation.