Château Léoville Poyferré

A l'origine, les vignes de Léoville Poyferré ne faisaient qu'un avec celles qui constituent aujourd'hui les vignobles de Léoville Las Cases et Léoville Barton. Le domaine initial avait été créé par le parlementaire Jean de Moytié en 1638. Le vin est déjà fort connu, apprécié et cher au XVIII° siècle, grâce aux efforts de son propriétaire depuis 1740, Blaise-Alexandre de Gasq, Seigneur de Léoville. Quatre de ses héritiers se partageaient le domaine à la Révolution. L'un d'eux, le marquis de Las Cases, propriétaire d'un quart des terres, ayant fui à l'étranger, les trois autres obtinrent de l'Etat Révolutionnaire une confiscation partielle du domaine, portant précisément sur ce quart. Cette parcelle deviendra par la suite Léoville Barton. Lors du partage des parcelles restantes, qui intervient en 1840, Jeanne de Poyferré, petite fille du marquis, hérite du domaine actuel qui prendra le nom de Château de Léoville Poyferré. Le classement des vins du Médoc intervient peu après, en 1855. La propriété d'origine se trouvant partagée en trois exploitations, chacune se voit attribuer le rang de Deuxième Grand Cru Classé. Revendu plusieurs fois, Léoville Poyferré échoie en 1920 à une famille du nord, aujourd'hui représentée par Didier Cuvelier. Vestige des soubresauts de l'histoire, le château lui-même et la cour d'honneur sont toujours partagés entre les propriétaires de Léoville Poyferré et Léoville Las Cases. Sous l'impulsion de Didier Cuvelier et de l'oenologue Michel Rolland, Château Léoville Poyferré dispose du potentiel technique et humain pour rivaliser avec son cousin. Château Moulin Riche était le second vin du Château Léoville Poyferré. A compter du millésime 2009, Château Moulin Riche redevient un cru à part entière, tandis que le Pavillon de Poyferré sera le second vin des Châteaux Léoville Poyferré et Moulin Riche. La modernisation des chais et l'utilisation d'une belle proportion de bois neuf pour l'élevage des vins (80%) ont contribué à l'élaboration d'un nectar complexe, d'une incroyable profondeur.

  • Château Léoville Poyferré-1
  • Château Léoville Poyferré-2
  • Château Léoville Poyferré-3
  • Château Léoville Poyferré-4
Château Léoville Poyferré

Château Léoville Poyferré
Tous les vins du domaine

Léoville Poyferré

Léoville Poyferré - Saint-Julien (Rouge)

58% Cabernet Sauvignon, 31% Merlot, 9% Petit verdot, 2 % Cabernet franc

Sous la houlette de la famille Cuvelier le château Léoville Poyferré produit aujourd'hui un vin d'exception, d'une très grande profondeur, d'un velouté inimitable, d'une complexité stupéfiante et au boisé parfaitement intégré.

Toutes les cotes
Pavillon de Poyferré

Pavillon de Poyferré - Saint-Julien (Rouge)

62% Cabernet Sauvignon, 28% Merlot, 8% Petit verdot, 2% Cabernet franc

D’agréables notes de fruits noirs se dégagent de cette cuvée de saint-julien signée par l'illustre Château Léoville Poyferré.

Toutes les cotes

Ce que disent les guides...

  • La Revue du vin de France
Ce deuxième cru classé atteint désormais le niveau des meilleurs et pourrait bientôt prétendre à une troisième étoile. Le terroir confère au vin de Poyferré sa profondeur de robe, sa chair ample et nerveuse, son large bouquet épicé, ainsi que son potentiel de longévité. Dans un style plus opulent que sont voisin Barton et plus crémeux que Las Cases, il a trouvé son style et peut désormais compter sur un vignoble d'âge respectable et sur un outil de vinification performant.
RVF
  • Bettane & Desseauve
Le cru se situe dans sa partie privilégiée en face des meilleures parcelles de Léoville-Las-Cases et dans le prolongement de celles de Pichon-Longueville Baron. Le vin reflète parfaitement cette position, régulièrement un des plus puissants mais aussi des plus complexes et des plus harmonieux de tout le Médoc. Un pourcentage de merlot un peu supérieur à celui des deux autres Léoville influe sur sa texture un peu plus ronde.
B+d

Liste des prix Château Léoville Poyferré aux enchères: La Cote des Vins iDealwine ®

background de vigne

Vous désirez plus d'information sur
Château Léoville Poyferré

C'est par ici ! Attention, ce texte est protégé par un droit d'auteur. Il est interdit de le copier sans en avoir demandé préalablement la permission à l'auteur.