Château Edmus

Ce domaine de Saint-Emilion est héritier d'une histoire et d'un savoir-faire qui se sont enrichis à travers les siècles. C'est aujourd'hui Laurent David qui s'adonne à faire renaître ce phoenix, ovni de son appellation.

Les premières traces du Château Edmus remontent à 1730, au moment où un certain Jacques de Canolle plante des vignes sur ses terres. Dès cette époque, le vin s’y vend pour 3 à 4 fois plus cher que ses voisins, preuve que son terroir y est bien singulier. Au XIXème siècle, le domaine passe aux mains de la famille de Lur-Saluces, également propriétaire du Château Yquem. La qualité et la réputation du vignoble ne s’en trouve qu’accrue.
A mesure des siècles, de moins en moins de vin est produit à Edmus, mais avec de plus en plus d’attention, véritable renaissance d’un phoenix, devenu le symbole du domaine aux côtés de la devise « Renascetur Gloriosius ». En 2007, Philip Edmundson et Eric Remus acquièrent les 5,8 hectares de vignes, qui prennent le nom d’Edmus, contraction de leurs deux noms de famille. Stéphane Derenoncourt est alors convoqué pour les conseiller dans la vinification et l’élevage de leurs nectars.
En 2019, c’est au tour de Laurent David de reprendre Edmus, avec seulement la plus belle parcelle de 1,6 hectare. Passionné par le vin et la tech’, le bergeracois s’inscrit dans une démarche naturelle, le domaine étant aujourd’hui labellisé bio, et s’inspirant des méthodes biodynamiques. Une étoile montante à ne pas manquer, qui produit des vins uniques à Saint-Emilion.

Lire l'article du blog sur le château Edmus

Les vins de ce domaine ne sont actuellement pas disponibles à la venteProgrammer une alerte

Vous désirez plus d'information sur
Château Edmus

C'est par ici ! Attention, ce texte est protégé par un droit d'auteur. Il est interdit de le copier sans en avoir demandé préalablement la permission à l'auteur.